Note :
0
Niveau :
Commentaires : 0
Rédacteur : Iro - Auteur : Iro - Mise en Page : Iro
Hacker un pad Dreamcast

Avec l'adaptation sur écran, contrôler le système qui fera tourner un jeu est une des mamelles du Mame/ConsoleCab.

Par familiarité, on parlera de « hack de contrôles ».
Le principe est tout bête : relier les contrôles du panel aux contrôles du système.
Plusieurs possibilités s'offrent à nous :

  • - pour une console : c'est pas compliqué, il n'y a que les pads.
  • - pour un PC : soit le clavier, soit une manette. Dans notre cas, on va s'intéresser aux manettes.

Le fonctionnement

Les touches des pads ne sont ni plus ni moins que des interrupteurs momentanés.
C'est-à-dire que le circuit est fermé le temps de l'appui (déclenchement d'une action) et reste ouvert tout le temps que le bouton est relâché (aucune action).
Le circuit est donc fermé lorsque que le + et la masse sont reliés ensemble.
Le phénomène est le même sur le switch/contact à lamelle de nos joys/boutons.
Généralement sur une manette, ce sont deux pistes carbones l'une à côté de l'autre, comme sur la photo :

 

On voit bien que les deux demi-lunes ne sont pas reliées, donc que le circuit est ouvert.
Sur le bouton de la manette, il y a un chapeau en caoutchouc avec à l'intérieur un bout de carbone. C'est lui qui, lors de l'appui sur le bouton, vient faire le pont sur le + et la masse et ainsi ferme le circuit.
Sur un bouton/Joystick, le switch remplit le même rôle. Lors de l'appui sur la languette, le circuit se ferme.
Pareil pour les contrôles dits à lamelles (Leaf Button) : lorsque les deux languettes en cuivre se touchent, le circuit se ferme.
Vous aurez donc compris que le « Hack » de pad consistera à relier le + d'un switch sur le + d'un bouton (ex : le + du haut du joystick sur le + du haut de la manette) et pareil pour la masse. Ainsi, les actions de contrôle de la borne seront répercutées sur la manette.
 

C'est parti pour le repérage !!!

Il faut maintenant repérer le + et la masse sur les switchs et la manette.
Le switch est composé de trois pattes : une masse et deux +.

Pourquoi deux + ? Parce qu'il peut fonctionner en permanent ouvert (ce qui nous intéresse) et en permanent fermé. En permanent ouvert, on ferme le circuit lorsque l'on appuie sur le switch, et inversement en permanent fermé.
Pour repérer quelle patte prendre en plus de la masse, deux solutions :

- Regarder sur le switch : normalement un dessin indique la fonction de la patte.

- Tester au multimètre : mettre le multimètre sur Ohmmètre, mettre la sonde noire sur la patte de la masse, mettre la sonde rouge sur une des pattes +. Si le multimètre reste sur zéro sans actionner le switch et qu'il bouge en actionnant le switch, c'est la bonne patte. Sinon c'est l'autre.

La manette :
Ici, il faudra faire deux tests : un visuel et un au multimètre pour vérification.
La masse doit être commune. Donc vous avez juste besoin de repérer une piste pour tous les contrôles.
Les masses étant communes, un indice pour repérer est qu'il y a de fortes chances que les pistes se rejoignent. Les pistes positives (+) ne seront jamais reliées.
Un autre indice pour repérage est de voir si une piste atterrit sur une « grosse » piste.

On voit bien sur la photo que les demi-lunes fléchées rouges débouchent sur une grosse piste (vert foncé) et que les demi-lunes fléchées bleues débouchent sur une piste beaucoup plus fine. On peut donc déduire que les pistes fléchées rouges sont les masses. Il ne reste plus qu'à vérifier au multimètre que ces deux parties se rejoignent.
Par déduction le + sera l'autre piste.
Un rapide test sur la console/PC avec un bout de fil dénudé sur les deux bouts, confirmera le tout.
À noter que sur le panel, il faudra relier toutes les masses des contrôles pour au final n'avoir qu'un fil qui ira sur la manette.

Voila tout est identifié, il ne reste plus qu'a passer à la soudure.

La réalisation

Voici quelques explications en images sur un pad DC (nécessitant quelques précisions) Vous prenez une manette Dreamcast :

Vous enlevez les vis :

Capot enlevé, vous virez les gâchettes (tenues par une vis), le chapeau du stick, boutons, croix et support Memory Card. Vous vous retrouvez d'un côté avec du spare et de l'autre la PCB :

Sur la PCB fraichement nue, vous grattez avec un tournevis le carbone sur les demi-lunes pointées par les flèches. Vous devez voir correctement le cuivre comme sur la photo pour souder.
L'objectif est de souder le + de chaque contrôle du panel sur le + de chaque direction de la manette puis la masse sur le point de masse.

Sur chaque demi-lune, mettez une pointe d'étain, ainsi que sur la patte fléchée de HED5 et HED6 (les gâchettes) :

Soudez un fil entre ces deux demi-lunes :

 

Une fois ce travail terminé, vous retrouvez avec un hack PAD DC :

 

Dans le cas où dans la borne il y' aurait plusieurs systèmes, il est conseillé de mettre un connecteur entre le panel et la manette (sur la photo c'est un DB15. Ainsi, il sera possible de connecter facilement différentes manettes/contrôles suivant le système.
Rien de compliqué, il faut juste faire correspondre le pin 1 du connecteur mâle sur le pin 1 du connecteur femelle.
Attention à toujours garder le même schéma de câblage sur les différentes manettes (Pin1 -> Haut, Pin2 -> Bas, etc.).
Sinon vous retrouveriez avec tirer alors que vous voulez monter.  :D

 

Voilà, il ne vous reste plus qu'à savourer une bonne partie d'Ikaruga ou BorderDown, presque comme dans une salle de jeux nippone !! !:D
Bon jeu :)

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons